Latitudes ships from Canada!
Free Shipping over $100 (USA & CANADA)
Cart 0

La fête des mamans à travers le monde

Helene Waechter

 

C'est bientôt la fête des mamans! Cette journée de l'année où on songe tout spécialement à gâter notre mère, car avec toute la publicité qui entoure l'événement, gare à nous si on l'oublie! On ne peut nier l'aspect commercial accolé à la journée de la Fête des mères, et c'est pourquoi il est facile de penser que cette fête origine d'un excellent coup de marketing d'une grande compagnie de fleurs ou de chocolats.

Les origines anciennes de la fête des Mères

Mais non. La fête des mères telle qu'on la célèbre aujourd’hui a été instituée aux États-Unis au début du siècle dernier par des activistes féministes, et cette célébration trouve ses racines en des temps beaucoup plus anciens que notre époque commerciale.

C'est en Grèce antique que l'on trouve les premières traces de célébration en l'honneur des mères. Les Grecs fêtent Rhéa, la grande mère des dieux, notamment de Zeus, un culte qui s'étendait sur toute l'Asie mineure. Dans la mythologie grecque, la Mère Rhéa est la personnification des forces naturelles, déesse de la terre et des animaux; on la représentait vivant au fond des bois, sur les montagnes, escortée de lions et autres bêtes féroces; on racontait ses amours sauvages et ensanglantées avec Attis, le dieu mâle de Phrygie.

Dans la mythologie romaine, Rhéa est assimilée à Cybèle, (photo ci-contre) surnommée l'aïeule des dieux ou la Grande Mère (Magna Mater) ainsi qu'à Ops, la déesse de l'Abondance. Toutes ces célébrations ont lieu au printemps, période associée à la fertilité. La grande fête annuelle de Cybèle comprenait des cérémonies symboliques où l'on figurait toute l'histoire des amours de la déesse, la douleur, la mutilation, la mort et la résurrection; des courses orgiaques, des danses extatiques, etc., tout cela évoquant l'agonie et la mort de la végétation, puis son retour enchanteur. Au culte de Cybèle étaient voués de nombreux groupes de prêtres ou prêtresses.

Au 1er mars, premier jour du printemps chez les Romains, on fêtait également les Matronalia afin de célébrer la naissance de Rome, le Printemps, les enfants et les mères. Ces festivités découlaient du culte voué au dieu Mars, et c'était une occasion de rappeler la réconciliation entre Sabins et Romains, grâce aux femmes qui avaient mis fin à l'épisode de l'enlèvement des Sabines


Allégorie des Matrioniales - Relief en marbre, 1er siècle avant JC
(Ara Pacis Augustae Museum, Rome)

Enfin, le 1er mars est aussi l'anniversaire de la consécration du temple de Junon, protectrice des jeunes épouses qui l'honorent avec des fleurs. Le nom de Matronalia vient de matrona, « mère de famille ».Les matrones recevaient des cadeaux et de l'argent de leurs maris puis elles se rendaient au temple de Junon, la tête couronnée de fleurs et en offraient à la déesse.

Toutes ces célébrations ont lieu au printemps, mois du renouveau et de la fertilité. Et comme bon nombre de fêtes païennes ont été intégrées d'une façon ou d'une autre au culte chrétien, il est fort possible que les premiers croyants aient tout d'abord transposée la Vierge Marie aux cultes de ces déesses païennes mais il leur était plus difficile d'associer de l'associer à des célébrations dédiées à la fécondité, en raison des questions théologiques concernant sa virginité, et ces pratiques n'ont pas perduré jusqu'à notre époque.

Les célébrations de la fête des Mères chez les chrétiens

Les chrétiens, catholiques et les protestants, avaient également une forme de célébration que certains associent à la maternité lors du quatrième dimanche de Carême: le dimanche de Laetare, un mot latin signifiant "se réjouir" mais qui peut également avoir le sens "d'allaiter". Le dimanche de Laetare est toutefois davantage connu comme une pause lors du Carême; le violet laisse la place au rose dans la liturgie, on peut mettre des fleurs dans le sanctuaire et jouer de l'orgue.

Image ci-contre: Tellus & Eccclesia; personnification de la Terre Mère et de l'Église. Manuscrit ancien, British Museum Library.


Depuis le XVe siècle, ce quatrième dimanche du Carême porte le nom de "Mothering Sunday" en Angleterre, alors que les croyants profitaient de ce jour pour se rendre, non pas dans l'église la plus proche de chez eux, mais dans "l'église mère", c'est-à-dire la cathédrale ou l'église la plus importante de la région. Les familles s'y retrouvaient entières, une fois par an. 

 

 

La fête des Mères des temps modernes

Aux Etats-Unis, l'activiste Julia Ward Howe initia en 1870 la Proclamation de la Journée de la mère, invitant les mamans du monde entier à s'unir afin d'obtenir la paix. Mais c'est surtout Anna Jarvis qui est considérée comme responsable de la version internationale que l'on connaît aujourd'hui. Elle fonda en effet des "clubs" spécifiques aux mères, dans le même but d'union pacifique.  

Elle était elle-même très proche de sa mère, décédée en 1905. Le 10 mai 1908, elle organisa une cérémonie au sein de l'église épiscopale et méthodiste Andrews afin d'honorer sa mère, "parmi toutes les mères". Ironiquement, elle ne put y assister et envoya un télégramme et 500 oeillets blancs. Ce qui associa pour la première fois cet événement à des fleurs. Aujourd'hui encore, l'oeillet y demeure un symbole: blanc pour une maman encore en vie, rouge pour une maman décédée.

Son initiative séduira le président Woodrow Wilson. En 1914, il fera du deuxième dimanche de mai un jour national de l'expression de l'amour des Américains envers leur mère. La célébration va peu à peu prendre racine au Canada et dans plusieurs pays, et sera généralement célébrée en mai, mais les dates et les coutumes varient selon les pays.

Les célébrations de la fête des Mères à travers le monde

Plusieurs pays d'Asie fêtent les mères en août. En Thaïlande, c'est le 12 août, jour de l’anniversaire de sa Majesté la Reine Sirikit de Thaïlande, considérée comme la mère de tous. C’est une fête nationale au cours de laquelle on s'habille de bleu et tout le pays s’illumine de bougies et de feux d’artifice.

Au Népal, on célèbre la mémoire des mamans décédées. Pour les honorer, la coutume veut que l'on parte en pèlerinage vers les étangs Mata Tirtha.

Au Moyen-Orient, ce serait Mustafa Amin, journaliste égyptien, qui a introduit l’idée de la fête des mères dans son pays, en s’inspirant de l’histoire d’une veuve ignorée par son fils. Il a été décidé de célébrer les mamans le premier jour du printemps, soit le 21 mars. La première cérémonie eut lieu en 1956.

En Éthiopie, c'est à la fin de la saison des pluies (octobre/novembre) qu'on organise une grande fête de famille, l'Antrosht. Les filles apportent les légumes et le fromage, les fils apportent la viande.

India: 10-Day Festival
Each October, Hindus honor Durga, the goddess of mothers, during the 10-day festival known as Durga Puja. The celebration is thought to date back to the sixteenth century and is considered both a religious ceremony and a time for family reunions. One story tells of Durga returning to her parents’ home to show off her own children. Families spend weeks preparing food, gathering gifts, and decorating their homes for the festival.

3. BOLIVIA: MOTHER’S DAY, MAY 27

During its struggle for independence from Spain in the early 19th century, Bolivia saw many of its fathers, sons, and husbands injured and killed on the battlefields. One group of women from Cochabamba refused to stand idly by; on May 27, they banded together to fight the Spanish Army on Coronilla Hill. Though hundreds died in battle, the legacy of their contributions lives on thanks to a national law passed in the 1920s making the day on which the “Heroines of Coronilla” took to the streets national Mother’s Day.

 

Ainsi, bien que nos célébrations modernes ont un indéniable côté commercial, les origines de la fête des Mères ont beaucoup plus de noblesse et vise à célébrer les grandes qualités des femmes, particulièrement des mères. Puisons à cette source pour nos célébrations: privilégions les cadeaux faits main...bla bla

Vous trouverez chez Latitudes une foule d'idée réalisées par des artisans du monde entier pour qui le thème de la maternité s'est conjugué en superbes oeuvres d'art, ainsi que des cartes gratuites pour la fête des mères bla bla

 

 Sources

https://mythologica.fr/grec/rhea.ht

L'Express.- Fête des mères, origines, dates, symboles...

Make your world beautiful and their dreams possible.

Latitudes Word Decor | Décors du Monde



Older Post | Précédent


Leave a comment | Votre commentaire